catir

catir [ katir ] v. tr. <conjug. : 2>
XIVe « frapper ensemble »; lat. pop. coactire, de coactus, p. p. de cogere « réunir »
Techn. Donner du lustre (ou catin. m.) à (une étoffe) en la pressant. Catir du drap à chaud. N. m. CATISSAGE , 1838 . ⊗ CONTR. Décatir.

écatir ou catir verbe transitif Pratiquer l'écatissage.

catir
v. tr. TECH Donner à (une étoffe) un aspect ferme et lustré. Ant. décatir.

⇒CATIR, verbe trans.
A.— TEXT. Donner du lustre et du corps à une étoffe en la soumettant à l'action d'une presse. Catir du drap; catir à chaud; catir à froid (Ac. 1835-1932). Anton. décatir.
Emploi pronom., passif. Se catir. Étoffes qui se catissent difficilement (Lar. 20e, aussi ds Lar. 19e-Nouv. Lar. ill. et LITTRÉ).
B.— P. anal., ORFÈVR. Appliquer, à l'aide d'un cotissoir, de l'or sur les filets d'une pièce à dorer.
Rem. Attesté ds les dict. à l'exception de Ac. 1835-1932 et ROB.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1718 et 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. XIVe s. « frapper ensemble » [les trois attest. du sens de « frapper » données par GDF. sont erronées] (Propr. des choses, II, 6, 3 ds T.-L.); 2. 1606 (NICOT : Catir est en frappant ou ramenant quelque chose qui donne coup, serrer et presser une chose à une autre. Ainsi les Tisserans de draps ou de toiles, disent : un drap ou toile estre bien catis ou quatis, quand la maille est bien serrée); 3. 1751 « appliquer l'or sur les filets d'une pièce à dorer » (Encyclop. t. 1). D'un lat. vulg. coactire, dér. du part. passé coactus du lat. class. cogere « rassembler », « condenser », d'où « serrer, presser »; FEW t. 2, 1, p. 813, DAUZAT 1972 et l'a. fr. se catir « se serrer, se tapir, se cacher ».
DÉR. 1. Catissage, subst. masc. Action de catir une étoffe, de lui donner lustre et corps. Selon Lar. 20e et Lar encyclop. on dit aussi écatissage. []. 1re attest. 1838 (Ac. Compl. 1842); du rad. du part. prés. de catir, étymol. 3, suff. -age. 2. Catisseur, euse, subst. masc. Ouvrier, ouvrière qui catit les étoffes. Anton. décatisseur. Lar. 19e-20e et GUÉRIN 1892 enregistrent un emploi adj. Ouvrier catisseur (Lar. 19e-Nouv. Lar. ill.). [], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1835-1932. 1re attest. 1723 (J. SAVARY DES BRUSLONS, Dict. universel de comm., t. 1, Paris); du rad. du part. prés. de catir, étymol. 3, suff. -eur2. 3. Catissoir, subst. masc. Outil qui sert à appliquer l'or sur les filets des pièces à dorer. Attesté ds la majorité des dict., absent ds Ac. 1835-1932 et ROB. 1re attest. 1751 (Encyclop. t. 2); du rad. du part. prés. de catir, étymol. 3, suff. -oir. Rem. La plupart des dict. gén. du XIXe s. et QUILLET 1965 enregistrent le subst. fém. vieilli catissoire. Petite poêle dans laquelle on mettait des braises pour catir les étoffes à chaud.

catir [katiʀ] v. tr. [CONJUG. finir.]
ÉTYM. XIVe, « frapper ensemble »; du lat. pop. coactire, de coactus, p. p. de cogere « rassembler ».
Techn. Donner du lustre à (une étoffe) en (la) pressant. || Catir du drap à chaud, à froid.Au p. p. || Laine catie.
CONTR. et COMP. Décatir.
DÉR. Cati, catissage, catisseur.
HOM. (Du p. p.) Cati.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • catir — CATIR.v. actif. Donner le lustre à une étoffe. Catir du drap, des bas. Cari, ie. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • catir — décatir écatir …   Dictionnaire des rimes

  • catir — Catir, act. acut. (qu on devroit pour son origine escrire Quatir: car il vient de Quatio Latin) Est en frappant ou ramenant quelque chose qui donne coup, serrer et presser une chose à une autre. Ainsi les Tisserans de draps ou de toiles, disent:… …   Thresor de la langue françoyse

  • catir — CATIR. v. a. Mettre en presse une estoffe, un bas, pour luy donner plus de lustre …   Dictionnaire de l'Académie française

  • catir — (ka tir) v. a. Lustrer une étoffe. Catir du drap, à froid, à chaud.    Appliquer l or dans les filets d une pièce à décorer.    Se catir, v. réfl. Être cati. Ces sortes de draps ne se catissent pas bien. HISTORIQUE    XIIe s. •   Se tant poit… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CATIR — v. a. Donner le lustre à une étoffe. Catir du drap. Catir à chaud. Catir à froid. CATI, IE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CATIR — v. tr. T. d’Arts Donner le brillant à une étoffe de laine par le cati. Catir du drap. Catir à chaud. Catir à froid …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • çatır — çadır, I, 406bkz: çaçır, çaşır çatır nı;adır I, 406 …   Divan-i Luqat-i it-Türk Dizini

  • çatır çatır etmek — çatır çatır ses çıkarmak …   Çağatay Osmanlı Sözlük

  • çatır çatır — is. 1) Sert bir şey kırılırken, yanarken, yerinden sökülürken veya sıkıştırılırken çıkan ses, çatır çutur 2) zf., mec. Güçlük çekmeden İngilizceyi çatır çatır konuşuyor. 3) zf., mec. Zor kullanarak, baskı yaparak Alacağımı çatır çatır alırım.… …   Çağatay Osmanlı Sözlük

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.